Projet d’ajout de deux formations régionales à sa carte de programmes - Le Cégep de Baie-Comeau positionne ses dossiers prioritaires auprès des candidats des différents partis | Cegep de Baie-Comeau - APPRENDRE AUTREMENT

Projet d’ajout de deux formations régionales à sa carte de programmes - Le Cégep de Baie-Comeau positionne ses dossiers prioritaires auprès des candidats des différents partis

Le Cégep de Baie-Comeau a profité de la campagne électorale afin de présenter aux candidats des différents partis ses deux dossiers prioritaires : le développement du programme de formation technique collégiale en pharmacie et la structuration d’une offre de formation en Techniques policières, spécialisée en réalité autochtone et enjeux régionaux, pour la Côte-Nord.
Les rencontres avec les candidats dans René-Lévesque, Jonathan Lapointe, du parti libéral, et Martin Ouellet, du parti québécois, ont respectivement eu lieu les 
10 et 11 septembre. Une demande de rencontre a aussi été faite au candidat de la CAQ.
Le Cégep de Baie-Comeau a interpellé ces derniers afin d’obtenir des appuis clairs de leur part puisque ces deux formations permettront de répondre adéquatement aux besoins de la population, en améliorant la qualité de l’offre des services en région. Le candidat péquiste Martin Ouellet n’a d’ailleurs pas tardé à donner son appui à ces deux projets par l’entremise de sa page Facebook, le jour même de la rencontre (https://www.facebook.com/martinouelletpq/videos/234948143800801/).
Formation technique collégiale en pharmacie
Depuis maintenant cinq ans, le Cégep travaille activement avec un consortium composé de quatre autres cégeps pour le développement d’une formation technique de niveau collégial en pharmacie où il y a un consensus des intervenants au Québec et sur la Côte-Nord.
 
Les études réalisées confirment la pertinence de cette formation et la création de cette nouvelle fonction, mais le dossier traîne en longueur. Le projet doit être autorisé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, mais l’aval du ministère de la Santé et des Services sociaux est également nécessaire puisqu’il s’agit de la création d’un nouveau corps d’emploi. 
 
De son côté, le Cégep de Baie-Comeau se dit prêt à offrir la formation. « Le Cégep de Baie-Comeau a déjà reçu tous les appuis des milieux locaux et régionaux, dont celui du Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT), en octobre 2016, ainsi que les appuis du Comité régional sur les services pharmaceutiques (relevant du CISSS), d’Emploi-Québec et de la Table d’éducation interordres de la Côte-Nord, en juin 2014 », a exprimé le directeur général, Claude Montigny.
 
La pénurie des effectifs en pharmacie, en milieu hospitalier et communautaire, demeure une réalité pour la Côte-Nord. Afin de pourvoir les services de base, l’utilisation de la main-d’œuvre indépendante est monnaie courante dans la presque totalité des pharmacies communautaires et dans toutes les installations du CISSS de la Côte-Nord.
 
Formation en Techniques policières, spécialisée en réalité autochtone et enjeux régionaux
 
Au cours de la dernière année, le Cégep de Baie-Comeau a entrepris des démarches auprès du ministère l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, afin de pouvoir offrir le programme de formation en Techniques policières. 
 
Actuellement, pour la clientèle étudiante de la Côte-Nord, il n’existe aucun lieu de formation à l’intérieur de la région. Le lieu de formation en Techniques policières le plus proche (par la route) est à Alma, à environ 375 kilomètres de Baie-Comeau, une situation qui soulève un questionnement en regard de l’accessibilité à cette formation pour les Nord-Côtiers. Ainsi, la structuration d’une offre de formation en Techniques policières à Baie-Comeau favoriserait le recrutement et la rétention de la relève policière en Côte-Nord, venant contrer le débalancement entre l’offre actuelle et les besoins de recrutement, ainsi que le roulement important des effectifs policiers dans les nombreux postes de la région.
 
Par sa situation géographique, ses partenariats et l’expertise qu’il détient déjà à travers ses autres programmes de formation, le Cégep de Baie-Comeau peut aussi se positionner comme un lieu de formation particulièrement bien adapté au métier de policier et de policière en région.
 
« Notre désir est d’offrir une formation spécialisée en réalité autochtone et enjeux régionaux. Cette spécialisation permettrait de bien préparer, d’une part, les futurs policiers à cette réalité bien distincte et bien typique de notre région qu’est l’intervention en milieu autochtone et, d’autre part, de leur apprendre à intervenir sur d’immenses territoires, en milieu isolé et forestier, une approche très différente de la formation traditionnelle actuellement offerte » a expliqué le directeur général, monsieur Montigny.
 
Mentionnons que le Cégep de Baie-Comeau détient une solide expertise en matière de formation de la clientèle autochtone, ainsi qu’en intervention en région éloignée et en forêt, de par les cours qu’ils offrent en Technologie forestière et Techniques d’aménagement cynégétique et halieutique comme la conduite de VTT, la survie en forêt, la lecture de carte et boussole, etc.
 
Le Cégep de Baie-Comeau souhaite donc que peu importe l’issu des élections le 
1er octobre prochain, le député local en place sera en mesure de le soutenir dans ses démarches essentielles pour assurer l’offre de formation en région, et ce, au plus grand bénéfice des communautés locales et autochtones de la Côte-Nord.
 
- 30 -
 
 
Source :
Isabelle Savard, responsable des communications
418 589-5707, poste 346 / 418 297-6335